L'action en direction des publics

Accéder à la synthèse en ligne //
L'action des CCN en direction des publics


Étude réalisée par :
Fanny Delmas
Marie Quiblier
 

Document édité par l’ACCN
Décembre 2016

 

L'action en direction des publics

La synthèse L'action des CCN en direction des publics est le résultat d’un travail d’évaluation mené par le groupe Médiation de l’ACCN.

Les médiateurs, chargé(e)s d’actions culturelles, responsables des relations publiques des différents CCN se réunissent en moyenne une à deux fois par an dans le but d'échanger sur leurs projets, de questionner leurs pratiques et de partager ainsi la réflexion.

En 2008, suite à une sollicitation du Ministère de la Culture et de la communication qui souhaitait obtenir des données quantitatives sur les actions menées par les CCN en direction des publics, le groupe Médiation décide d’engager un chantier collectif avec pour objectif l’élaboration d’une grille d’évaluation quantitative et qualitative.

En janvier 2014, après plusieurs années d’expérimentation, un premier état des données recueillies sur les actions menées par les CCN de 2008 à 2012, est présenté aux différents acteurs de l’Education Artistique et Culturelle réunis au CND pour une journée de réflexion.

En décembre 2016, la publication de L'action des CCN en direction des publics (téléchargeable ici) permet une diffusion élargie de la synthèse amendée, dans sa forme rédigée, de récits d’expérience et d'exemples d’actions récentes.

La synthèse articule ainsi trois types d’informations :

> Les données quantitatives formalisées sous formes de graphiques et de chiffres
> Une analyse qualitative qui, à partir des données quantitatives, met en exergue des traits caractéristiques de l’action des CCN en matière d’Education Artistique et Culturelle
> Des exemples qui viennent illustrer, point par point, les différents aspects de l’analyse

Cette synthèse aborde l’action des CCN selon cinq grands axes d’analyse :

> « Une plongée au cœur de la création » s’intéresse au fait que les CCN soient des structures de création et à la façon dont cette spécificité impacte la nature des actions qui y sont menées. A cet égard, l’analyse met en lumière la forte implication des artistes qu’ils soient directeurs des CCN, artistes associés, artistes accueillis en résidence ou missionnés pour. Les données recueillies témoignent également de la propension des CCN à concevoir des actions transversales, polymorphes, innovantes, car en prise directe avec l’activité de création qu’ils accompagnent et soutiennent quotidiennement.

> Dans un deuxième temps de l’analyse consacré aux publics, la synthèse met en lumière une forme de prédisposition des CCN à collaborer avec les publics scolaires tous niveaux confondus (de l’école maternelle à la formation de formateurs). Par ailleurs, les chiffres témoignent d’une ouverture des CCN à de nouveaux publics ces dernières années, notamment par l’élaboration d’actions à destination de publics mixtes ou croisés (c’est-à-dire mêlant différents types de publics sur un même projet)

> La troisième partie intitulée « Un territoire élargi » met en lumière le rayonnement des actions menées par les CCN qui interviennent aussi bien à l’échelle locale que nationale et internationale (notamment dans le cadre des tournées des chorégraphes directeurs de CCN)

> Sur le partenariat, la synthèse souligne le savoir-faire des CCN qui développent des collaborations de longue durée et s’associent à des structures de toutes disciplines.

> Enfin, l’analyse souligne l’implication des CCN dans le développement de l’Education Artistique et Culturelle, non seulement parce que, sur leur territoire d’implantation, les CCN assurent souvent une fonction d’expertise et de ressources, mais aussi parce qu’en interne, ils mobilisent de plus en plus leurs équipes dans le développement de ces actions.

Marie Quiblier