Centre chorégraphique national Orléans

CONTACT

Centre chorégraphique national d'Orléans

37 rue du Bourdon Blanc
CS 42348
45023 Orléans cedex 1
email : infos@ccn-orleans.com 

www.ccn-orleans.com

Production et diffusion

BureauProduire - Cédric Andrieux
et Claire Guièze

cedric@bureauproduire.com
t : (33) 06 33 18 35 35
bureauproduire.com

Bureau de presse

Opus 64 - Arnaud Pain
a.pain@opus64.com
t : 01 40 26 77 94
opus64.com

 

 

Centre chorégraphique national Orléans

Centre chorégraphique national d’Orléans, dirigé par Maud Le Pladec depuis  janvier 2017

Le Centre chorégraphique national d’Orléans accueille sa nouvelle directrice Maud Le Pladec. Prenant la suite de Josef Nadj à la tête de l’institution orléanaise, Maud Le Pladec compte parmi les trois directrices de CCN en France. Nommée de manière concomitante avec la metteur scène Séverine Chavrier, qui dirige le Centre dramatique national d’Orléans, la nouvelle directrice du CCNO porte un projet ouvert et réactif tourné vers la jeune création, la relation à la musique, aux arts visuels et au texte. Le CCNO propose une dynamique culturelle partagée avec les structures du Théâtre d’Orléans fédérées autour d’un véritable quartier de la création. Le CCNO sera un lieu vivant capable de déborder, de s'installer sur les places publiques, de faire tomber les murs de l’institution et d’aller à la rencontre de tous les publics.

Maud Le Pladec arrive avec une constellation de projets représentatifs de la pluralité des langages qu’elle souhaite défendre : des créations avec les metteurs en scène Guy Cassiers et Vincent Thomasset, des projets dans l’espace public avec Boris Charmatz et le Musée de la danse, des installations danse et architecture dans la ville, des collaborations avec des ensembles musicaux de renommée internationale (…). Mickaël Phelippeau sera associé au projet durant deux ans dans le cadre d’une résidence territoriale. Le CCNO accueillera un nouvel artiste associé dès 2019.

Deux nouvelles créations de la chorégraphe et directrice, Moto Cross et Autoportraits, verront le jour en février et mars prochains aux Subsistances à Lyon et à la Briqueterie – Centre de Développement Chorégraphique du Val de Marne.

Le projet du CCNO sera lancé et inauguré en septembre 2017.

Biographie

Après avoir suivi la formation Ex.e.r.ce au CCN de Montpellier, Maud Le Pladec est interprète pour plusieurs chorégraphes comme Georges Appaix, Emmanuelle Vo-Dinh, Loic Touzé, Mathilde Monnier, Herman Diephuis, Mette Ingvartsen ou encore Boris Charmatz. En 2010, elle crée sa première pièce Professor, pièce chorégraphique pour trois interprètes sur la musique de Fausto Romitelli. Professor obtient le prix de la Révélation Chorégraphique du Syndicat de la Critique. En 2011, elle créé Poetry deuxième volet d’un diptyque autour de Fausto Romitelli. En 2012, elle initie « To Bang on a can », projet de recherche et de création déclinant trois pièces et divers chantiers artistiques sur quatre ans (2012-2015). Ominous Funk et Demo, autour et à partir de l’œuvre musicale des compositeurs David Lang et Julia Wolfe, seront le point de départ de ce chantier au long cours. En 2013, Maud Le Pladec est lauréate du programme Hors les Murs de l’Institut français et effectue dans ce cadre une recherche à New York sur le courant de la musique post-minimaliste américaine. De cette recherche naissent la création DEMOCRACY, pièce pour cinq danseurs et quatre batteries (Ensemble TaCtuS) et CONCRETE (2015), projet d’envergure conçu pour cinq danseurs et neuf musiciens de l’Ensemble ICTUS. En 2015, Maud Le Pladec est invitée par l’Opéra de Lille à collaborer à la création de l’Opéra XERSE (Cavalli/Lully, mise en scène Guy Cassiers, direction musicale Emmanuelle Haim/Concert d’Astrée). Cette même année, elle initie un nouveau cycle de créations autour de la parole donnée aux femmes en co-créant Hunted avec la performeuse New Yorkaise Okwui Okpokwasilli. En 2016, elle travaille à l’Opéra National de Paris sur ELIOGABALO (Francesco Cavalli) avec le metteur en scène Thomas Jolly et sous la direction musicale de Leonardo Garcia Alarcon. Parallèlement, Maud Le Pladec est artiste associée à La Briqueterie – CDC du Val-de-Marne et continue à danser dans les pièces de Boris Charmatz (Levée des conflits, Enfant, Manger, 10 000 gestes). Depuis janvier 2017, elle succède à Josef Nadj et dirige le Centre Chorégraphique National d’Orléans. Elle prépare actuellement les créations MOTO-CROSS (Subsistances/ Biennale du Val de Marne), Autoportraits avec l’auteur Pierre Ducrozet dans le cadre de Concordan(s)e ou encore Borderline en collaboration avec le metteur en scène Guy Cassiers.

FINANCEMENTS PUBLICS - SUBVENTIONS 2013

> DRAC : 490 000€
> Ville : 189 817€
> Région : 201 425€
> Département : 62 44€

ORGANIGRAMME

Équipe

Directrice
Maud Le Pladec

Administration

chargée d’administration
Audrey Mailly

comptable
Pauline Heng

attaché à la production
Tristan Mary

Secrétariat général - communication, publics, développement des projets

secrétaire générale
Raïssa Kim

attachée à l’accueil et à l’éducation artistique
Amphay Tran

attaché(e) à la communication
Ophélie Martin

Service technique

directeur technique
Steven Le Corre

régisseur de scène
Christian Scheltens

Production et diffusion
BureauProduire - Cédric Andrieux et Claire Guièze

Bureau de presse
Opus 64 - Arnaud Pain
 

Membres du Bureau du CCNO

Georges-François Hirsch, président
Nathalie Kerrien, vice présidente
Frédérique Marciniak, vice présidente et secrétaire
Henry Peyroux, trésorier

 

INFRASTRUCTURE

4 studios :
studio de répétition, création et pouvant aussi accueillir du public « studio Babilée » :
aire de jeu 168m2 ; totalité 360 m2 ; jauge 114

studio de répétition « studio Lynx » : 95m2
studio de répétition « studio Socrate » : 98m2
studio de répétition et de création « La Fabrique » : 93 m2