Le Phare/ Centre chorégraphique national du Havre Normandie

CONTACT 

Le Phare, CCN du Havre Normandie
30 rue des briquetiers – 76600 Le Havre
02 35 26 23 00
www.lephare-ccn.fr
contact@lephare-ccn.fr

Le Phare/ Centre chorégraphique national du Havre Normandie

Direction : Emmanuelle Vo-Dinh depuis janvier 2012

Après une période de préfiguration en tant que Centre Chorégraphique Régional (sous la direction de Joëlle Bouvier et de Régis Obadia), le CCN du Havre Haute-Normandie a été dirigé par François Raffinot de 1993 à 1998 puis par Hervé Robbe de 1999 à 2011.

Depuis janvier 2012, Emmanuelle Vo-Dinh dirige le CCN du Havre Normandie qu’elle a baptisé Le Phare

Dédié aux écritures chorégraphiques contemporaines, Le Phare est un lieu qui rayonne, mais c’est aussi un lieu qui guide et accompagne, les artistes comme les publics, et affirme la place indispensable de l’art dans nos vies. Un centre «choré-graphique» est à proprement parler un lieu d’écriture de la danse qui, à la différence du théâtre, se construit souvent sur place, à même le plateau : elle s’écrit à mesure qu’elle se crée. Cette singularité qui fait du chorégraphe un véritable auteur, est au cœur du projet du Phare. 

Le Phare porte et organise chaque année le festival de danse Pharenheit. Il favorise la rencontre avec les publics des oeuvres et des artistes accueillis en résidence et prolonge durablement l’accompagnement des compagnies soutenues par Le Phare. Festival résolument électrique, Pharenheit présente un panorama des écritures chorégraphiques contemporaine. En complicité avec les structures cultures et artistiques du Havre et de Normandie, Pharenheit se singularise par une circulation des artistes et des oeuvres sur le territoire normand. La cinquième édition du festival se déroulera du 24 janvier au 7 février 2017. Plus d’informations sur www.pharenheit.fr  

Emmanuelle Vo-Dinh

Emmanuelle Vo-Dinh est une chorégraphe des phénomènes. Sociaux, physiologiques,psychologiques ou mécaniques : elle s'empare de faits précis, les observe, les comprend puis les transforme en matériaux chorégraphiques et plastiques. À la création de sa compagnie, Sui generis, en 1997, elle s'intéresse d'abord aux émotions. Elle passe ainsi deux mois auprès du neurologue Antonio Damasio à Iowa City pour préparer Texture/Composite (1999). Puis elle se plonge dans les écrits de Jean Oury sur la schizophrénie, qui lui inspirent sa pièce Sagen (2001). S'ensuit un cycle plus minimaliste, autour des thèmes de la répétition, du temps et de la mémoire, tout autant instruit, construit et vécu : Croisées (2004), White light (2005) Ici/Per.For (2006). Les rapports masculin/ féminin ainsi qu'une recherche plus formelle sur les relations entre corps, musique et voix, marquent entre autres son travail depuis 2007 (Ad Astra, Eaux-fortes, -insight-). À la tête du Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie depuis 2012, son intérêt pour les sciences s'articule progressivement à un questionnement sur la fiction et la narration, imprimant une dimension plus théâtrale à ses pièces (Tombouctou déjà-vu, Belles et bois).

 

FINANCEMENT PUBLIC  - SUBVENTIONS 2016

> DRAC Haute-Normandie : 500.000€
> Ville : 130.942€
> Région : 256.250€
> Département 76 : 20.000€

ORGANIGRAMME 

Emmanuelle Vo-Dinh - Directrice
Solenne Racapé - Directrice déléguée
Anaïs Héroguel - Administratrice de production
Laëtitia Passard - Responsable du développement de la culture chorégraphique
Dominique Allais - Responsable administrative et financière
Nathalie Laurent - Secrétaire-comptable
Mathilde Mahier - Chargée de communication et de diffusion jeune public
Malica Santa Regina - Femme de ménage

INFRASTRUCTURE  

1 petit studio (9x12 mètres) avec une jauge de 19 personnes
1 grand studio entièrement équipé (12x24 mètres) avec un gradin rétractable de 87 places

Crédit photo : Olivier Bonnet